Un si grand soleil (spoilers) : Elisabeth se trouve un allié inattendu et Arnaud offre un joli souvenir à Thaïs

Le 01 mai dans Un si grand soleil (France 2, 20h45), Elisabeth échafaude un plan pour contrer François qui ne voit pas les ennuis arriver. Alain reprend ses marque.

Le procureur Michel (Nathan Delemme) annonce à Manu (Moïse Santamaria) et Becker (Yvon Back) que les scellés sur la maison Aguerra vont être levés et que la famille peut réintégrer les lieux. Il leur confirme aussi sa détermination à vouloir coincer les responsables. Il n’est pas le seul. Florent (Fabrice Deville) aussi veut que ceux qui ont tué Philippe soient rapidement condamnés. C’est en toute conscience qu’il accorde une interview à Marc (César Méric) dans laquelle il donne, en tant qu’avocat, sa vision de l’affaire. Johanna (Aurore Delplace) voit, dans sa manière de procéder, une façon de mettre la pression aux flics.

Le retour à la maison est extrêmement douloureux pour Arnaud (Paul Gomerieux) et Anne (Anaïs Gilbert). Thaïs (Lila Guiraud) les retrouve, à la demande d’Arnaud qui souhaite lui donner le jeu de Go de son père, en souvenir. Elle accepte avec émotion. Le jeune homme s’écroule dans ses bras. Elle le console et l’embrasse.

Une nouvelle alliance pour Elisabeth

A l’hôpital, tandis qu’Alain (Frédéric Van Den Driessche) rassemble ses affaires, Janet (Tonya Kinzinger) donne ses recommandations à Elisabeth (Chrystelle Labaude) pour que la convalescence se passe au mieux. Elle lui exprime, au passage, sa joie d’apprendre qu’ils prennent tous les deux, un nouveau départ. Arrivé chez lui, Alain s’émeut de voir sa compagne aux petits soins pour lui. Pour le couple Laumière aussi, la réconciliation est à l’ordre du jour. Si Laurine (Léa Gillard) fait mine de s’en accommoder avec distance, Boris (Jules Bahloul) voit dans le retour de flamme de leurs parents une forme d’arrangement un peu trop cynique, à son goût.

Elisabeth arrive plus détendue chez L Cosmétiques et tient à remercier ses proches collaborateurs de leur soutien et de leur bienveillance. Boris ne peut s’empêcher d’exprimer sa culpabilité pour ce que Catherine lui a fait subir. Mais Elisabeth le rassure, lui affirmant qu’il n’est pas responsable des erreurs de ses géniteurs. Elle tient d’ailleurs à lui prouver sa confiance en lui proposant une alliance afin de sauver les emplois de l’entreprise.

Malgré les conseils avisés de Claudine (Catherine Wilkening), François bloque les négociations avec son associée tant qu’elle refuse de nommer Catherine (Smadi Wolfman) comme directrice générale adjointe. Son arrogance l’aveugle au point de mésestimer le pouvoir de nuisance d’Elisabeth…

Leave a comment