Plus belle la vie en avance : Lucie menace son harceleur avec une arme, Ophélie en danger ? Le résumé de l’épisode de lundi 10 juin 2024

L’enquête de Boher et Samuel avance doucement. Ophélie reçoit un pendentif ressemblant à celui de Barbara. En voulant bien faire, Apolline s’attire encore les foudres d’Ulysse. Quant à Lucie, elle commet un geste inconsidéré. Des événements à découvrir dans l’épisode de Plus belle la vie de lundi 10 juin.

Dans l’épisode de Plus belle la vie du lundi 10 juin, déjà disponible en streaming… Alors qu’elle range son bol du petit-déjeuner, Lucie est attirée par un couteau tranchant et le met dans son cartable. Quand Léa lui demande comment se passe ses cours, l’adolescente prétend que tout va bien mais quand elle croise son harceleur, Lucie le menace avec son arme. De son côté, Apolline est peinée par Ulysse qui vient d’apprendre une mauvaise nouvelle. Selon elle, l’avocat a appris le décès d’un de ses proches. Mais pour lui remonter efficacement le moral, la jeune femme doit absolument découvrir qui est le défunt. Avec le culot qui la caractérise, Apolline mène son enquête. Et comme toujours, elle va se faire démasquer. Pas de quoi la calmer ses ardeurs.

Plus belle la vie en avance : Samuel compose avec ses principes

Samuel et Boher expliquent à la commissaire que le suicide de plusieurs clients d’Abdel Fedala leur fait penser à des meurtres. Jean-Paul est persuadé que c’est pour cette raison qu’il a essayé de le joindre quelques jours avant les effondrements. Samuel précise que l’avocat comptait faire rouvrir les enquêtes. Meïline Liao reconnaît que l’on ne piège pas le garage d’un cambrioleur si on n’a pas quelque chose d’important à cacher. Quant au suicide de Denis Vouillet, l’amant de Blanche, il paraît lui aussi suspect. Les flics cherchent maintenant à établir le lien entre le pendentif volé à Barbara et ces suicides. Selon eux, le bijoutier est mort pour empêcher de remonter jusqu’au commanditaire. La commissaire accepte de convoquer les familles des victimes.
Quand il va boire un café au Mistral, Thomas essaye de tirer les vers du nez de Samuel concernant le coffre-fort d’Abdel mais le lieutenant le voit venir et ne veut rien lâcher. Mais face à la détresse de la cheffe du Mistral, Samuel s’arrange avec ses principes : “Votre mari n’y est pour rien. Au contraire c’était un homme droit et intègre. Il était sur le point de révéler une affaire grave au commandant Boher.”

A LIRE AUSSI :  Plus belle la vie (spoiler) : Riva va-t-il démasquer le secret de Jennifer sur TF1 ?

Plus belle la vie en avance : Boher recadre Samuel

Boher reçoit la veuve d’un des clients d’Abdel qui ne croyait pas au suicide de son mari. Celui-ci était la victime d’un de ses “collègues qui lui a pourri la vie pendant des mois.” Un certain Titouan Lunel. Elle se souvient avoir été contactée par maître Fedala et devait le rencontrer mais elle n’a plus jamais eu de ses nouvelles. Plus tard, Boher convoque Delpierre, le père de l’élève qui harcèle Lucie et client d’Abdel. Celui-ci évoque son litige avec madame Kepler, parle de son avocat “un type bien” et explique pourquoi il n’a “pas eu la force de remonter un dossier” après la mort d’Abdel. Quand Boher lui montre la photo du pendentif, le ton monte entre les deux hommes et Delpierre s’en va.
A Samuel ,curieux de comprendre pourquoi Delpierre était convoqué, Jean-Paul prend la mouche. “Tu n’as pas à utiliser le commissariat pour régler tes affaires personnelles”, s’emporte le neveu de Gabriel. Boher monte dans les tours. Ils sont interrompus la commissaire qui les convoque dans son bureau pour faire un point sur la situation et leur enquête. Les deux flics ont remarqué que chaque commande de bijou auprès de Vouillet était suivie quelques jours après d’un suicide.

Plus belle la vie en avance : Ophélie, bientôt en danger ?

De son côté, Ophélie est persuadée que Mattéo lui a offert un pendentif pour fêter leurs deux mois de relation. Mais ce n’est pas lui. D’ailleurs, rien ne dit que le bijou est pour elle… il pourrait être pour sa mère ou venir d’un admirateur inconnu…

Leave a comment