Plus belle la vie en avance : Léa Nebout rend hommage à Abdel dans un discours poignant, Pascal vole les clés de Jennifer… Le résumé de l’épisode 118 du jeudi 20 juin 2024

Dans Plus belle la vie, encore plus belle, Léa Nebout prononce un discours poignant en hommage à Abdel Fedala lors de la commémoration des effondrements. Pascal passe à la vitesse supérieure avec Jennifer.

Dans l’épisode de Plus belle la vie, encore plus belledu jeudi 20 juin, déjà disponible en streaming… Nelson, l’homme de main de Pascal (Davy Sardou), se rend au cabinet médical. Il demande à Jennifer où se trouve Pascal. La secrétaire l’informe qu’il est encore en visite. L’homme lui dévoile qu’il avait des sablés à lui offrir pour le remercier de l’avoir sauvé. Jennifer se laisse tenter par un des biscuits.

Plus belle la vie en avance : Jennifer manipulée par Pascal

Pendant leur discussion, l’homme se sent partir. Il simule en réalité une baisse de tension. Alors que Jennifer va lui chercher sa gourde au Mistral, ce dernier fouille dans son sac. Pascal fait son arrivée dans le cabinet. Jennifer est hypnotisée par son nouveau collègue, elle fait un petit malaise en l’écoutant. Plus tard, la secrétaire stresse car elle a perdu ses clés, ce qui ne lui arrive jamais. Au commissariat, Samuel a acheté un bon repas pour Jennifer et lui pour le soir. Il compte le mettre au frigo. Ariane lui conseille de le ramener chez lui car il va se le faire voler. De retour chez eux, Samuel trouve la porte du frigo ouverte et du lait qui a coulé sur le plat qu’il avait acheté. Il tombe aussi sur ses clés près du frigo. Jennifer jure que ce n’est pas elle. Elle ne comprend pas ce qui a bien pu se passer. Samuel est perdu.

Plus belle la vie en avance : Le discours hommage de Léa Nebout à Abdel Fedala

Au Mistral, Thomas, Killian et Barbara se préparent pour une journée de commémorations. La cheffe a peur de craquer, elle préfère laisser son fils à Aya. La demi-sœur de Djawad les informe que tout a été déblayé. Ils ne vont par reconnaître leur ancienne place. Tous les Mistraliens se rendent donc sur le chantier de reconstruction. Pendant que Léa prononce son discours, Barbara préfère quitter les lieux. Elle rate l’hommage de l’adjointe au maire à Abdel Fedala. “En clôturant ce discours, je pense évidemment à Abdel Fedala, piégé dans un immeuble qui s’est effondré sur lui. Il était lui aussi un pur Mistralien de cœur. Le courage qu’il a montré ce jour-là, sa bonté, son humanité, sa solidarité, sont les meilleures preuves car ces qualités sont – et je pense que vous serez tous d’accord avec moi – les valeurs cardinales de ce merveilleux quartier”, déclare Léa Nebout devant les Mistraliens très émus. Plus tard, Thomas retrouve Barbara au Mistral. Elle lui explique pourquoi elle a loupé la commémoration. Son ami comprend.

Plus belle la vie en avance : Lucie veut parler à Michaël

Au petit-déjeuner, Lucie demande à son père s’il a bien sauvé la vie d’Anaïs. Elle veut à tout prix parler à Michaël. Elle a besoin de lui dire ce qu’elle a sur le cœur. Son père s’y oppose. Il pense que son harceleur ne sera pas d’une bonne écoute. De retour chez eux, les Nebout félicitent Léa pour son discours mais Jean-Paul pense à sa fille. Babeth pense qu’il est constructif pour Lucie de partager sa douleur et sa colère. Il s’agit de la justice restaurative.

À la fin de l’épisode, l’homme de main de Pascal lui donne le double des clés de Jennifer. Il lui demande une petite rallonge de deux cents euros pour avoir volé les clés d’un policier. Pascal refuse. Il le frappe et le menace de le tuer s’il ne quitte pas Marseille.

Leave a comment