Les boissons détox sont-elles efficaces ?

Surtout plébiscitées en période post-fêtes, les boissons détox sont régulièrement vantées pour leurs propriétés miraculeuses sur le teint, la digestion ou encore l’immunité. Que peut-on vraiment attendre de ces « élixirs » tendance ?

boissons détox

Quel est l’intérêt de détoxifier son organisme ?

Pour rappel, nous disposons de cinq organes « émonctoires » chargés de traiter et d’éliminer les déchets et toxines qui s’accumulent dans notre organisme : la peau, les poumons, le foie, les reins et les intestins. Si nous sommes donc théoriquement armés pour assurer notre propre détoxification, nos capacités d’épuration (notamment hépatiques) se trouvent parfois débordées sous la conjonction de différents facteurs : une alimentation quotidienne déséquilibrée ou ultra-transformée, l’alcool, le tabagisme, un traitement médicamenteux

Cet état de surcharge se manifeste selon les individus par une fatigue, un teint brouillé, une prise de poids ou encore des dysfonctions immunitaires. Il peut alors s’avérer judicieux de donner un coup de pouce à son organisme en entamant un programme détox.

Qu’entend-on par boisson détox ?

Une boisson détox est une préparation liquide combinant des végétaux (fruits, légumes ou plantes) dotés de propriétés drainantes et dépuratives destinées à soutenir le fonctionnement des émonctoires. Il peut indifféremment s’agir d’une eau infusée, d’un smoothie ou d’un jus.

En combinant les bons ingrédients, on peut ainsi viser un ou plusieurs organes. La piloselle et la queue de cerises agissent par exemple sur l’élimination rénale. Le radis noir, l’artichaut, le chardonmarie mais aussi les crucifères et alliacées (poireau, brocoli, oignon…) nettoient plus spécifiquement le foie. Pour la peau, on pensera à la racine de bardane. Le bouleau et la reine-des-prés exercent quant à eux une action plus globale.

Boissons détox : efficaces, vraiment ?

À elles seules, les boissons détox ne font pas de miracles. Il convient de les associer à d’autres mesures hygiéno-diététiques pour en tirer des bénéfices : bannir le sucre, l’alcool, le café et le tabac, limiter les graisses animales, pratiquer une activité physique régulière…

On se méfiera également des boissons étiquetées « détox » par les industriels (souvent sucrées et truffées d’additifs) et on privilégiera le fait-maison. Il existe enfin des plantes incompatibles avec certaines pathologies ou médicaments : la reine-des-prés ne doit pas être cumulée avec les anticoagulants, le guarana avec les diurétiques, le radis noir est à éviter en cas de calculs biliaires…

Si leur efficacité reste contestée sur le plan scientifique, les boissons détox ont au moins le mérite d’encourager à boire et de fluidifier les processus digestifs après un repas trop copieux. Les naturopathes conseillent généralement de les consommer par cures de 1 à 3 semaines en début d’année ainsi qu’à chaque changement de saison.

Nos boissons détox pour se relancer !

Leave a comment