« Je ne voulais pas décevoir » : Alexandra Favalli (Ici tout commence) se confie sur l’arche explosive autour de Maya

Maya traverse une période difficile dans les derniers épisodes d’Ici tout commence diffusés sur TF1. La jeune femme apprend ce mercredi 19 juin 2024 que son frère a causé l’accident qui a tué leurs parents. Un moment particulièrement tragique sur lequel se confie Alexandra Favalli à Toutelatélé.

Tiffany Pintado : Votre personnage traverse une période difficile ces derniers temps et elle apprend ce soir que son frère a causé l’accident qui a tué leurs parents. Comment avez-vous réagi en découvrant cette intrigue ?

Alexandra Favalli : Quand j’ai lu l’arche, je me suis dit : « Ah, d’accord ! L’arche ce n’est pas seulement qu’il est mon frère… ». Je me suis dit que c’était déjà beaucoup ! En la lisant, je me demandais si Quentin était un ex, un ancien harceleur, je me posais la question… Et quand j’ai découvert que c’était mon frère, je me suis dit : « Pourquoi il me reste autant de pages à lire ? » (Rires) Je pensais que c’était suffisant comme surprise, mais quand j’ai appris que c’était lui qui a tué nos parents, je me suis demandée tout de suite si on allait avoir une réconciliation parce que je commence à connaître Maya… Je sais qu’elle est très rancunière et particulièrement quand le sujet touche ses parents.

Le boulet au pied de mon personnage comparé aux autres, c’est qu’elle n’a pas ses parents et ça la ralentit, ça lui fait perdre confiance en elle. Elle se sent différente injustement par rapport aux autres donc c’est un des sujets principaux du caractère de Maya, la perte de ses parents. Et là d’avoir retrouvé son frère, que ça se passe mal, puis bien, puis maintenant qu’elle apprend que c’est de sa faute, c’est l’explosion ! C’est beaucoup pour ce petit être de 17 ans qui essaie juste de s’en sortir dans la vie…

« C’est compliqué d’imaginer ses parents mourir… »

Dans la scène qui clôture l’épisode de ce soir, votre personnage est totalement déboussolé, est-ce que cela a été difficile pour vous de tourner les scènes dans lesquelles Maya comprend qu’il y a un terrible secret ? Et comment l’avez-vous appréhendé ?

Je me devais de montrer à quel point la situation est dure parce que Maya est supposée représenter quelqu’un qui a perdu ses parents et ce n’est pas facile… J’avais très peur de ne pas être à la hauteur ! J’avais très peur de ne pas réussir à retranscrire les émotions face à quelqu’un qui pourrait se reconnaître à travers l’histoire de mon personnage et qu’il se sente un peu déçu. J’avais peur qu’on se dise que ça se voyait qu’elle n’avait pas vraiment perdu ses parents…

J’ai eu finalement tellement peur de ne pas réussir à le faire correctement, que j’ai beaucoup travaillé sur cette arche. Il y a eu un travail de mon côté, mais j’ai été aidée par notre coach Pascal, par les réalisateurs qui m’ont répété toute la journée : « Tes parents sont morts ! Tu as perdu tes parents ! Tes parents sont morts à cause de lui » Je me suis mis dans le personnage comme jamais je ne m’étais mis dans Maya avant… C’est vraiment une émotion que je ne connais pas puisque mes parents sont en vie et ça a été vraiment dur.

C’est compliqué d’imaginer ses parents mourir, tant que ce n’est pas arrivé, on a du mal à y croire. J’ai été poussée par toute l’équipe, mais aussi par Thomas Vilan et Lou Ladegaillerie qui ont été un grand soutien. Mais tout le monde agissait comme si j’avais vraiment perdu mes parents sur le tournage en me regardant avec des petits yeux. (Rires) C’est grâce à tout ça que j’ai réussi à m’y mettre ! Mais j’avais beaucoup de pression, je ne voulais pas décevoir les gens qui se reconnaissent dans l’histoire de Maya.

« Pour elle, la vengeance est toujours un de ses premiers choix… »

Maya va sans aucun doute chercher à se venger de son frère après avoir appris la vérité…

(Rires) Maya est très forte en vengeance ! C’est son petit truc… Elle est encore un peu immature finalement, elle n’a que 17 ans. C’est vrai que pour elle, la rancune, l’injustice, ça a du mal à passer et puis Maya je pense qu’elle ne sait pas encore vraiment comment se mettre à la place des autres. Pour elle, la vengeance est toujours un de ses premiers choix. J’imagine qu’elle apprendra avec le temps que finalement se venger ne résout pas les problèmes.

Est-ce que les téléspectateurs peuvent s’attendre à ce que cette arche profondément dramatique se termine d’une manière positive entre Maya et Quentin ?

Pas forcément… (Rires) Ça dépend ce qu’on entend par fin heureuse et ce que chacun attend pour la suite de l’histoire. J’ai regardé un peu les commentaires et il y a beaucoup de gens qui finalement on envie que Maya coupe complètement les ponts avec Quentin, d’autres qui ont envie que Quentin intègre l’Institut et qu’on devienne un duo de frère et sœur soudé. Le « happy ending » c’est assez subjectif dans cette intrigue. À voir si la suite va plaire…

« Je sais ce que je fais, ce qui va ou ne va pas ! »

Vous avez reçu beaucoup de messages sur les réseaux sociaux à propos de cette arche ?

J’ai reçu des messages, mais le plus souvent, ils sont gentils. Les gens qui font l’effort de taper mon nom sur Instagram ou même Facebook et qui prennent le temps de m’envoyer un message sont souvent gentils. Les messages un peu mauvais ou les « haters » sont davantage dans les commentaires sous les publications sur Facebook. De toute façon, je sais ce que je fais, ce qui va ou ne va pas et il y a des gens pour me le dire aussi ! Ce ne sont pas vraiment les commentaires peu constructifs que je prends à cœur.

Ici tout commence est à retrouver du lundi au vendredi à 18h35 sur TF1.

Leave a comment