Séries Tv"Je culpabilisais énormément" : Raoudha Jean-Zéphirin (Familles nombreuses) évoque sa grossesse difficile

“Je culpabilisais énormément” : Raoudha Jean-Zéphirin (Familles nombreuses) évoque sa grossesse difficile

Publicité

Lors de sa grossesse, Raoudha Jean Zéphirin (Familles nombreuses, la vie en XXL) a souffert de crises de la vésicule biliaire. À l’occasion d’une interview accordée à Télé-Loisirs, la mère au foyer de 38 ans est revenue sur son quotidien compliqué.

Lors de cette septième saison de Familles nombreuses, la vie en XXL, Raoudha Jean-Zéphirin attend un heureux événement. Mais les téléspectateurs du docu-réalité ont pu découvrir que sa grossesse n’a pas été simple.

Publicité

La maman de Deynis a souffert de crises aiguës de la vésicule biliaire, qui ont impacté son quotidien et celui de sa tribu. “C’est par rapport à mon état, ça ne s’améliore pas.

C’est catastrophique, c’est vraiment…“, avait-elle confié à son médecin par téléphone lors d’un épisode du docu-réalité. Ce dernier lui avait préconisé alors de “faire une perfusion de fer“. Un soin qui avait apporté un grand soulagement à la femme de Stéphane.

Publicité

Raoudha Jean-Zéphirin (Familles nombreuses) : “Il y a des jours où je ne pouvais rien faire”

A l’occasion d’une interview accordée à Télé-Loisirs, Raoudha s’est confiée sur la particularité de cette grossesse. C’était vraiment très difficile, il y a des jours où je ne pouvais rien faire. J’étais en crise donc avec l’anémie en plus…

Parfois, c’était mon mari qui gérait tout.” A l’occasion d’un numéro de Familles nombreuses, la vie en XXL, la mère au foyer de 38 ans avait dû appeler sa belle-mère à sa rescousse pour l’aider à s’occuper de la tribu.

Publicité

 “Je suis très active du réveil jusqu’au coucher même en étant enceinte, mais c’est vrai que là pour le coup, ça me ralentissait et je l’ai mal vécu. Je ne voulais pas faire ressentir ça à mes enfants sachant qu’il me voit d’habitude à 200 à l’heure.” nous explique-t-elle attristée.

Raoudha Jean-Zéphirin : “On ne vit pas bien moralement d’être assistée”

Face à cette situation, Raoudha a ressenti de la frustration mais pas seulement. “Je culpabilisais énormément. Si j’ai fait des enfants, c’est pour m’en occuper à fond.

Et je me disais, ce n’est pas moi qui donne le biberon, ce n’est pas moi qui vais chercher mon enfant à l’école, ce n’est pas moi qui range alors que j’aime bien que tout soit carré. On ne vit pas bien moralement d’être assistée.” confie la maman de Lyla-Rose.

Un quotidien qui appartient désormais au passé, puisque la participante s’est faite retirer la vésicule biliaire après son accouchement. “ll était hors de question de me faire opérer enceinte mais là, j’ai fait ce qu’il fallait. Cette intervention m’a changé la vie” conclut-elle.