Séries Tv"Être arrachée à sa maman” : les tristes confidences de Tiffanie Esposito...

“Être arrachée à sa maman” : les tristes confidences de Tiffanie Esposito (Familles nombreuses) sur son enfance difficile

Publicité

Recueillie par sa grand-mère et son grand frère lorsqu’elle avait six ans, Tiffanie Esposito (Familles nombreuses) a vu sa vie bouleversée. C’est grâce au côté protecteur de son frère qu’elle a pu gérer le manque de sa maman qui n’a pu garder la petite fille dans de bonnes conditions.

Dans cette nouvelle saison de Familles nombreuses : la vie en XXL, les téléspectateurs ont fait la connaissance d’une nouvelle tribu, les Esposito. De retour depuis le 21 août sur TF1, la maman de cinq enfants, bientôt six, s’est livrée sur le budget dépensé chaque mois pour nourrir toute la famille.

Publicité

 “C’est l’équivalent de 400 à 450 euros toutes les deux semaines à peu près”, a confié Tiffanie Esposito. Également, c’est dans les sorties que le clan tente de limiter les frais, comme lors de leur dernière virée dans une fête foraine à Monaco.

Dans les épisodes précédents du programme familial, l’ex-championne de taekwondo est revenue sur son enfance difficile. Durant cette dernière activité en famille, Tiffanie s’est remémoré ses rares moments de joie partagés avec sa maman.

Publicité

Tiffanie Esposito maltraitée par sa nounou

À cause de l’instabilité de ses parents, Tiffanie Esposito a été confiée à une nourrice lorsqu’elle était très jeune. Un passage douloureux de son enfance qui l’a traumatisée.

“Cette nourrice, elle me mettait des coups et j’étais enfermée dans le noir dans un garage. J’ai grandi jusqu’à mes 5 ans et demi chez la nourrice”, a-t-elle témoigné. Recueillie par sa grand-mère à Nice, qui s’occupait déjà de son frère, la maman de 33 ans a enfin pu connaître le bonheur au sein d’un foyer protecteur.

Publicité

Tiffanie Esposito (Familles nombreuses) : “On a créé un lien si fort !”

Cela fait huit mois que la mère de famille n’a pas vu son frère. Alors, Tiffanie embarque toute sa petite famille pour lui rendre visite. “Avec mon frère, on a toujours été là l’un pour l’autre.

On a toujours eu ce lien hyper-fusionnel depuis que j’ai 6 ans. Je suis née en Italie, mais finalement ma grand-mère m’a ramenée en France avec elle. Mon grand frère était très content que je vienne avec eux. J’ai grandi avec elle jusqu’à l’âge adulte.

En tant que petite fille, être arrachée à sa maman, on ne se sent pas toujours bien. Mais avoir été auprès de mon grand frère pendant quelques années m’a rendue très heureuse. On a créé un lien si fort ! C’est le grand frère idéal”, a-t-elle confié.