« Demain Nous Appartient » en avance du 8 juillet 2024 : Samuel est de retour à Sète et Georges innocente Mélody (Résumé complet de l’épisode 1721)

« Demain Nous Appartient » en avance avec le résumé
détaillé et complet de l’épisode 1721 du lundi 8 juillet 2024 –
Dans cet épisode inédit qui sera diffusé vendredi prochain à 19.10
sur TF1, Mélody révèle son secret à Georges tandis que Nathan
apprend une mauvaise nouvelle à Bart
.

Demain nous appartient en avance du 5 juillet 2024 News Actual
© Capture Newsactual/
TF1

Le résumé précédent de Demain Nous Appartient du jeudi 4 juillet
2024 de News Actual
 est aussi en ligne.
Attention, pas d’épisode de DNA le 5 juillet 2024. La chaîne
retransmettra en lieu et place un match de l’Euro 2024.


Retrouvez aussi les spoilers de DNA jusqu’au 19 juillet
2024
. Bonne lecture.

Demain Nous Appartient : Résumé de
l’épisode du 8 juillet 2024

Le Little Spoon a
disparu

En début de matinée, Nathan téléphone à Bart et lui annonce que
le Little Spoon a disparu. Il ne reste plus que les tables et les
chaises. Nathan et Bart se rendent au commissariat pour porter
plainte pour vol. Lisa prend leur déposition et ne leur garantit
pas qu’ils vont retrouver le food truck. Dépités, Valentine et
Nathan se rendent à la paillote et relatent leur mésaventure à
Charles. Celui-ci essaie de détendre l’atmosphère et leur offre
deux cocktails.

Agnès Prado se confie à
William

Manon déjeune avec son père. Elle lui explique combien c’est
pratique, qu’avoir l’appartement à côté du commissariat est très
pratique. Seulement, son père n’a pas changé d’avis. Il est
toujours contre l’appartement et contre le fait qu’elle retourne
travailler. Manon ne cache pas à son père qu’elle culpabilise
qu’ils se disputent, lui et Aurore, à cause d’elle. William rassure
sa fille en lui affirmant qu’elle n’est en aucun cas responsable de
leur situation. De retour au commissariat, Manon relate à Aurore sa
conversation avec son père. La jeune femme tente ensuite de
convaincre sa mère de faire le premier pas pour se réconcilier avec
William. Mais sans succès.

À l’hôpital, Agnès Prado consulte William. Après tout ce qu’elle
a vécu dernièrement, elle a été victime d’un contrecoup physique.
William l’encourage vivement à aller consulter un psy. Agnès lui
confie qu’elle y pense, seulement, elle n’a pas réussi à sauter le
pas. Elle a souvent l’impression que les gens la jugent et qu’ils
la trouvent indigne de pas avoir accueilli son mari à bras ouvert
après sa libération. William trouve au contraire qu’elle a été
courageuse de s’être libérée de son emprise. Agnès souligne que ce
n’est pas souvent qu’elle arrive à trouver à quelqu’un à qui se
confier et complimente ensuite William pour son écoute. « Vous
devriez le dire à ma femme. Je ne suis pas sûr qu’elle serait
d’accord avec vous, surtout en ce moment ». Agnès répond qu’il
est normal d’avoir des désaccords dans un couple. Elle est
convaincue que les choses vont s’arranger.

 À la fin de la journée, quelqu’un sonne à la porte de la
maison de William. Il s’agit de Samuel. William est surpris de voir
son ami et lui demande ce qu’il fait là.

Georges fait tout pour
innocenter Mélody

En prison, Mélody confie en pleurs à Georges à quel point elle a
honte d’avoir abandonné Bastien. Acculée, elle lui révèle ensuite
ce qui s’est passé. Elle était en couple avec John depuis à peine
un an lorsqu’elle a commencé à ressentir de terribles crampes au
ventre. Elle était enceinte sans le savoir et a accouché de Bastien
du jour au lendemain. À l’époque, elle avait 19 ans et ne savait
pas qu’elle faisait un déni de grossesse. Avec John, ils ont décidé
de dire à Bastien que sa mère était décédée en accouchant.
Cependant, lorsque Bastien a eu cinq ans, Mélody a ressenti le
besoin de le voir et a commencé à les suivre, lui et John,
discrètement de ville en ville. John ne l’a jamais vue jusqu’à ce
qu’elle soit mutée dans le lycée de Bastien. Mélody explique
ensuite qu’elle a tenté de rentrer en contact avec son fils, mais
que John s’y est opposé. Georges lui fait comprendre que cette
histoire ne la disculpe pas, au contraire. Cependant, il ne peut
rester sans agir et va tout faire pour prouver son innocence.

Le lendemain, Georges relate à Martin que Mélody est la mère de
Bastien. Il ajoute qu’il a fouillé dans les affaires de John et
qu’il a découvert que ce dernier a falsifié le livret de famille et
l’acte de naissance de son fils en utilisant un faux nom pour la
mère. Georges souhaite que l’enquête soit rouverte afin de tenter
de faire libérer Mélody. Martin souligne que Sébastien est
pointilleux et qu’ils ont besoin de preuves solides, pas d’un autre
élément incriminant la jeune femme.

À la mi-journée, Damien rentre à la maison pour déjeuner et
informe Audrey que Mélody a révélé à Georges qu’elle était la mère
de Bastien. Audrey est soulagée. Elle avoue ensuite à Damien que
Mélody voulait voir son fils sauf que John s’y opposait. Elle est
donc allée le voir pour le faire changer d’avis. C’est à ce
moment-là qu’elle a été agressée.

Bastien, de son côté, a rendez-vous avec Violette au Spoon. La
jeune fille remarque la présence de bleus sur le bras de son ami.
Bastien lui explique qu’un garçon du foyer l’a provoqué et qu’il a
dû se défendre. Violette estime que son ami ne devrait pas rester
dans cet endroit. Bastien pointe du doigt qu’il ne peut rien faire.
Violette lui annonce alors que sa mère est en train de voir avec
l’aide sociale à l’enfance s’il ne pourrait pas venir chez eux.
Bastien est touché.

Martin, quant à lui, rencontre Sébastien. Il a des doutes sur la
culpabilité de Mélody et veut réinterroger Igor Belinski. Sébastien
rappelle au compagnon de sa fille qu’il était avec son ami au
moment du meurtre de sa femme. Martin demande alors à Sébastien si
Igor ne s’est pas absenté pendant qu’ils étaient ensemble. Le père
de Raphaëlle explique qu’il est parti vérifier à plusieurs reprises
le tableau électrique parce que les plombs sautaient. Puis,
Sébastien ajoute que sans preuve substantielle, l’enquête ne sera
pas réouverte.

Au commissariat, mis dans la confidence par Martin, Georges
relate à Roxane les propos de Sébastien. La jeune femme trouve
étrange que le céramiste ait un problème de disjoncteur alors qu’il
utilise l’électricité en permanence pour son activité. Elle suggère
à Georges d’explorer cette piste. Après avoir contacté le
fournisseur d’électricité d’Igor, elle obtient ses relevés de
consommation des trois derniers mois. Plus tard, Roxane informe
Georges qu’Igor consomme une grande quantité d’électricité deux
fois par semaine, systématiquement la nuit pendant les heures
creuses. Roxane pense qu’il allume ses fours à ce moment-là.
Cependant, les coupures d’électricité ont eu lieu en journée. Elle
en déduit qu’il ne s’agit pas d’un problème de surconsommation,
mais d’un appareil défectueux. Georges est convaincu que cela est
nécessairement lié au meurtre de sa femme et ils se rendent ensuite
chez le médecin légiste.  Jérôme leur confirme que si le corps
de Clarisse Belinski avait été réchauffé ou gardé au frais juste
après la mort, son estimation quant à l’heure de son décès serait
faussée. Georges lui demande s’il a un autre moyen de déterminer
l’heure de la mort de Clarisse. Jérôme répond par l’affirmative et
lui explique qu’il peut regarder le dosage de potassium.

Le soir même, Martin et Georges informent le procureur qu’ils
ont découvert qu’Igor avait acheté deux couvertures refroidissantes
avant la mort de sa femme. Ils soupçonnent Igor d’avoir gardé le
corps de sa femme au froid pour fausser l’heure du décès. Sébastien
pointe du doigt qu’ils auront besoin de plus de preuves pour
accuser Igor. Georges informe alors le procureur que le médecin
légiste a confirmé que la femme d’Igor n’est pas morte à 16 heures,
mais dans la matinée. Martin affirme ensuite au père de sa compagne
qu’Igor a tué sa femme et son amant, et que son geste était
parfaitement prémédité. Sébastien est sous le choc.

Retrouvez « Demain nous appartient » du lundi au
vendredi à 19.10 sur TF1, mais aussi en streaming et en replay sur
la plateforme TF1+.

Leave a comment