Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l’épisode 1696 du mercredi 29 mai 2024 [SPOILERS]

Dans le prochain épisode de “Demain nous appartient”… La guerre est déclarée entre Soraya et Grégory. Marianne préfère vivre en ermite. Pour reconquérir sa belle, Nordine soudoie Timothée.

Attention, les paragraphes qui suivent contiennent des spoilers sur l’épisode de Demain nous appartient diffusé demain soir sur TF1 ! Si vous préférez ne rien savoir, ne lisez pas la suite.

Mercredi 29 mai dans Demain nous appartient…

Grégory séquestre un homme chez lui

Ayant eu un flash la veille sur le soir de son agression où elle s’est rappelé avoir vu quelqu’un, probablement mort, chez Grégory, Soraya est morte d’inquiétude pour sa sœur dont elle n’a pas de nouvelles. Elle débarque en trombe chez son voisin du-dessus où Noor lui explique qu’elle a passé la nuit. Soraya réclame à lui parler en privé. Mais Noor refuse : si elle a quelque chose à lui dire, qu’elle le dise directement. Soraya se ravise, puis s’en va.

Elle se rend au commissariat où elle retrouve Victoire et Raphaëlle. Soraya raconte alors à Martin être persuadée que Grégory a tué quelqu’un et qu’elle a vu son corps par terre avant de s’évanouir. Le Commandant de police estime toutefois qu’il ne peut pas lancer une perquisition sur un souvenir aussi flou. Raphaëlle insiste pour qu’il fasse quelque chose. Martin accepte de rétroborner le téléphone de Grégory sur une semaine à la condition de ne pas aller plus loin s’il ne trouve rien de suspect.

Pendant ce temps, Grégory est avec Gabriel au Spoon et se plaint du comportement de Soraya à son égard. Il raconte à son voisin que sa petite amie est venue en trombe chez lui dans la matinée, craignant visiblement qu’il s’en soit pris à Noor. Gabriel comprend son ennui et promet d’en parler avec Soraya. Grégory déclare qu’il est prêt à déménager si elle ne se calme pas.

En rentrant chez elle avec Victoire, Soraya tombe sur un livreur venu apporter un colis à Grégory. À l’intérieur des sacs, Soraya remarque qu’il s’agit de plusieurs boîtes de raviolis en conserve. Cela l’étonne car Grégory lui a dit lui-même qu’il était vegan. Elle suppose alors que ces raviolis ne lui sont pas destinées et qu’il séquestre quelqu’un.

Pour en avoir le cœur net, Victoire et Soraya descendent dans les caves de l’immeuble. Elles essayent d’ouvrir la porte cadenassée du local de Grégory avec un marteau. Elles sont prises sur le fait par ce dernier, qui les traite de folles et les accuse de harcèlement. Il finit par les laisser entrer dans son local pour leur prouver qu’il n’a rien à cacher. Et en effet, les filles constatent que sa cave est vide. Grégory repart après avoir posé une perceuse sur une étagère.

Pendant ce temps, Martin informe Raphaëlle que le téléphone de Grégory a borné chez lui toute la soirée où il dit s’être fait agressé dans la rue. Si Raphaëlle considère cette information comme une preuve que Grégory ment, Martin pense qu’il aurait pu laisser son téléphone chez lui avant de sortir. Raphaëlle insiste pour que son compagnon interroge Grégory et lui mette la pression.

Au cabinet, Gabriel confronte Soraya après avoir eu Grégory au téléphone. Ce dernier lui a raconté ce qui s’est passé dans la cave. Gabriel trouve que toute cette histoire va trop loin : au point où Grégory menace de porter plainte pour harcèlement. Soraya rétorque qu’il ne le fera jamais car il n’a aucun intérêt à se faire remarquer de la police. Raphaëlle se joint à la conversation, abondant dans le sens de sa collègue.

Le soir, Noor est chez Grégory. Ayant trouvé plusieurs boîtes de puissants somnifères dans la salle de bains de son petit ami, elle se montre inquiète. Grégory lui assure qu’il n’en prend plus. Alors qu’il l’embrasse passionnément, Noor est loin de se douter que derrière le mur de la cuisine, un homme est séquestré !

Nordine veut reconquérir Manon

Toujours en fauteuil roulant, Manon sort enfin de chez elle pour retrouver Timothée au Spoon. Ce dernier s’intéresse à son nouveau quotidien, tandis qu’elle l’interroge sur les enquêtes en cours. Quand Nordine débarque et les salue, Manon l’ignore. Timothée remarque que les choses ne se sont pas arrangées entre eux. Manon déclare que ça ne s’arrangera jamais.

Au commissariat, Nordine interrompt Timothée dans son travail afin d’obtenir des renseignements sur Manon. Timothée lui parle de ses progrès avec son fauteuil, puis lui conseille d’aller la voir directement pour savoir ce qu’elle ressent.

Plus tard, Nordine revient à la charge auprès de Timothée, lui demandant de jouer les messagers entre Manon et lui. Mais Timothée refuse de se mêler de leurs histoires de couple.

À la fin de la journée, Timothée téléphone à Manon pour lui raconter les nombreuses tentatives de Nordine d’avoir de ses nouvelles. Une fois que Manon raccroche, Aurore, qui a entendu leur conversation, trouve cela mignon de la part de Nordine. Elle encourage sa fille à se réconcilier avec lui puisqu’ils s’aiment toujours. Mais Manon pense que cela ne suffit pas : jamais elle ne lui imposera son handicap.

Marianne affronte la solitude

Marianne fait ses affaires pour partir, assurant à Chloé qu’elle se sent prête à retourner chez elle et qu’elle a vraiment envie qu’on lui fiche la paix. Elle a bien conscience qu’elle doit apprendre à faire avec l’absence de Renaud. En arrivant chez elle, Marianne n’arrive pas à passer le pas de la porte. Elle remonte dans son bolide et se rend au Spoon.

Au comptoir, Marianne est abordée par Sébastien Perraud qui lui présente ses condoléances. Marianne l’informe tout de suite qu’elle ne souhaite pas s’étendre sur le sujet, préférant avoir une conversation normale. Sébastien prétend alors avoir besoin d’un avis médical pour une affaire en cours. Marianne devine qu’il invente cette histoire, mais elle est touchée par son geste. Sébastien l’invite à boire un café autour d’une conversation banale, mais Marianne décline en prétextant devoir aller travailler.

Marianne va s’acheter une pizza à emporter. En chemin, elle tombe sur Christelle qui prend de ses nouvelles. Marianne prétend qu’elle va rentrer chez elle alors qu’elle s’est pris une chambre d’hôtel. Une fois seule sur son lit, Marianne fond en larmes.

Leave a comment